IN CORSICA

Femme fatale


Rédigé par Constant Sbraggia le Jeudi 16 Avril 2015 | Lu 3070 commentaire(s)

Lorsque Delphine Orsoni a été élue, fin Mars, conseiller du Canton Gravona Prunelli, en binôme avec Alexandre Sarrola, elle ne s’attendait pas à tomber aussitôt dans le bouillon politique local.


Et à jouer un rôle déterminant au sein d’une UMP en proie à des déchirements. Jean-
Jacques Panunzi, conseiller de Bavella et Marcel Francisci, conseiller du Taravo Ornano, revendiquant tous les deux la présidence du Conseil général de la Corse-du-Sud. Opposition qui conduira à l’élection, par défaut, d’un troisième homme : Pierre Jean Luciani, conseiller Ajaccio I.

Et pourtant, a priori, pour Marcel Francisci et ceux qui le soutenaient, à commencer par Laurent Marcangeli, tout semblait réglé. Jean-Jacques Panunzi devenu sénateur ne pouvait que laisser sa place. Et s’il refusait, ce qui sera le cas, on la lui prenait. Il suffisait pour cela que les deux conseillers de Gravona Prunelli basculent. Ce qui,
d’après ceux qui poussaient Francisci, ne devait pas présenter de difficultés. Il fallait juste que Sarrola et son binôme trahissent celui avec qui ils travaillaient depuis des années : Jean-Jacques Panunzi. C’est ce qu’a fait le premier nommé, contre l’avis majoritaire des maires de son canton. C’est ce qu’a refusé de faire Delphine Orsoni, avec toutes les conséquences que l’on connaît aujourd’hui. Non par opposition de principe à Francisci (« c’est un garçon très sympathique »), mais par fidélité à Panunzi dont elle ne voulait pas « couper la tête ». Encore naïve, elle croyait à un arrangement entre les deux hommes. « Si cela avait été le cas, dit-elle,
j’aurais volontiers accordé ma voix à Marcel Francisci ». Malheureusement, ce ne fut pas la cas. Pire : elle s’est aperçue qu’on voulait la prendre pour une potiche. D’abord, Sarrola, qui a commencé à discuter avec Fransisci sans même la prévenir.



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 16 Novembre 2016 - 15:46 Le recul du jacobinisme



Le recul du jacobinisme

16/11/2016 - Constant Sbraggia

Portfolio Pè a Corsica Bastia, 13 décembre 2015

04/10/2016 - Constant Sbraggia

Talamoni l'inoxidable

18/10/2015 - Patrick Vinciguerra

Ce quadra qui veut secouer la droite

12/07/2015 - Constant Sbraggia

L’Homme qui tombe à pic

16/04/2015 - Constant Sbraggia

Partager ce site


2 € Achetez en Ligne !
Facebook
Twitter
Rss