IN CORSICA

Mathéa Lucchini nouvelle égérie de Vogue


Rédigé par Constant Sbraggia le Dimanche 11 Décembre 2016 | Lu 662 commentaire(s)

"La Corse, pour moi, c'est le bonheur de…" Propos recueillis par Emma Paoli.


Photo Romain Mayoussier pour Vogue Paris
Photo Romain Mayoussier pour Vogue Paris
 
- In Corsica : « Quelle sont vos relations avec la Corse ? Vous sentez-vous représentative d’une jeunesse corse, même si vous vivez à Paris ? »
 
- Mathéa Lucchini : Je passe toutes mes vacances en Corse depuis que je suis née. Même si je vis à Paris, mes origines, mes racines sont là-bas. La Corse, pour moi, c’est le bonheur de me retrouver sous l’olivier, en famille, dans mon village à Monaccia d’Aullène. Mais c’est aussi le plaisir de faire la fête à Ajaccio avec mes cousines, qui ont une paillote au bord de la mer. C’est grâce à elles que je garde un lien avec la jeunesse corse.
 
- In Corsica : Quel regard portez-vous sur votre beauté ? Quels rapports entretenez-vous avec elle ?
 
- Mathea Lucchini : Il est difficile de répondre à cette question. Je n’ai pas particulièrement de regard sur moi. J’ai toujours été complexée par ma taille, depuis que je suis petite. J’étais la plus grande de tous, y compris chez les garçons. Aujourd’hui, je peux enfin jouer avec ma taille, et me sentir bien dans mon corps. Je peux être moi. Pour moi, la beauté se forge en grandissant, elle n’est pas acquise, c’est un état d’esprit. Elle est évidemment subjective, c’est plus une idée dont il ne faut pas se contenter. Il me semble que ce qui fait la beauté d’une personne c’est aussi sa personnalité, sa force de caractère, sa sensibilité.

- In Corsica : Que diriez-vous de la beauté en général, et de son sens dans le monde actuel.?-    Mathea Lucchini : Il est vrai, qu’aujourd’hui, la beauté a une place importante dans notre monde et qu’elle influence nos relations aux autres. Le monde de la mode que je découvre aujourd’hui en gagnant ce concours « Vogue Model 2017» me fait connaitre un univers où la beauté est au centre, mais pas seulement. Au cours de mon premier shooting, j’ai appris que derrière chaque photo, il y avait aussi un grand un travail artistique.
 
- In Corsica : La place de la femme au XXIè siècle, comment la voyez-vous ?
- Mathea Lucchini : J’ai été élevée par une mère et des grand-mères qui ont toujours défendu l’égalité des hommes et des femmes, au travail comme à la maison. Pour moi, la femme du XXIè siècle est et sera (…) Lire la suite en choisissant la version papier ou numérique via l'application In Corsica pour smartphones et tablettes sur Apple store ou Google play store

photo Romain Mayoussier pour Vogue Paris
photo Romain Mayoussier pour Vogue Paris

photo Romain Mazyoussier pour Vogue Paris
photo Romain Mazyoussier pour Vogue Paris



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 5 Octobre 2016 - 20:40 Robin Renucci : A stazzona (l'histoire)



Mathéa Lucchini nouvelle égérie de Vogue

11/12/2016 - Constant Sbraggia

Robin Renucci : A stazzona (l'histoire)

05/10/2016 - Constant Sbraggia

Au stade avec Jean-Philippe Toussaint

07/09/2016 - Constant Sbraggia

Premier pas

07/09/2016 - Constant Sbraggia

Partager ce site


2 € Achetez en Ligne !
Facebook
Twitter
Rss